Blanchiment ou éclaircissement ?

Blanchiment ou éclaircissement ?

Il y a une grande différence entre le blanchiment et l’éclaircissement de la peau. Le blanchiment bloque la production du pigment mélanique. Cela a pour conséquence que la peau ne bronze plus. Il s’agit donc d’une méthode très agressive pour traiter le pigment mélanique ! L’éclaircissement ne bloque pas la production du pigment mélanique, mais il en empêche la surproduction (il est donc encore possible de bronzer). La production de pigment mélanique étant maintenue sous contrôle, la coloration diminue et la peau s’éclaircit.

Peau saine

Dermalogica considère l’hygiène de la peau comme son fer de lance. Voilà pourquoi Dermalogica choisit les ingrédients éclaircissants comme les Peptides, la Vitamine B3, la Vitamine C et le Glycinate de Zinc. Les ingrédients éclaircissants les plus importants sont les suivants :

  • l’Oligopeptide 34 & l’Oligopeptide 51 : ce mélange exclusif de peptides diminue considérablement la formation de pigment mélanique et l’activité des mélanosomes. De plus, les peptides empêchent la coloration au niveau cellulaire.

  • Le complexe d’Algues rouges et brunes : il diminue l’activité des mélanosomes et agit comme antioxydant modérant la production de pigment mélanique. Ce complexe stimule en outre le renouvellement cellulaire.

  • Niacinamide (vitamine B3) : il modère les réactions inflammatoires de la peau. Cette vitamine qui empêche la diffusion des pigments mélaniques, permet d’éviter leur accumulation.

  • Glycinate de Zinc : il stimule la formation d’une protéine riche en antioxydants, qui peut se lier au Cuivre et ainsi modérer l’activité des mélanosomes.

  • Ferula asafoetida : c’est un ingrédient naturel très puissant pour modérer la production de pigment mélanique. Des études ont mis en évidence que cet ingrédient est aussi puissant que l’Hydroquinone, mais qu’il n’en a pas les effets secondaires défavorables.

  • Vitamine C : les dérivés stabilisés de la vitamine C éclaircissent les taches à la surface de la peau et diminuent l’activité des mélanosomes grâce à leur action antioxydante. 

Reconnaître les couleurs

Une peau plus foncée contient plus de pigment mélanique qu’une peau blanche. Saviez-vous, cependant, que le nombre de mélanocytes est identique chez les deux types de peau, en dépit de la différence de couleur ? Une couleur de peau n’est pas déterminée par le nombre de mélanocytes, mais par le degré d’activité de ses cellules et par la quantité et la corpulence des mélanosomes (les ‘sacs’ de pigment mélanique). Une peau foncée compte plus de mélanosomes – en raison de ses mélanocytes plus actifs – qu’une peau blanche. De plus, les mélanosomes d’une peau foncée sont plus corpulents que ceux d’une peau blanche (la différence est comparable, toutes proportions gardées, à celle qui existe entre un grain de café et un grain de poivre). Ces différences expliquent pourquoi les mélanosomes parviennent à atteindre la surface des peaux foncées et non pas celle des peaux blanches.